Top

Biographie de Alexandre Adler

Alexandre Adler CV

Naissance : le 23/09/1950, à Paris 8ème.
Etudes secondaires au Lycée Paul Valéry, Paris 12ème.
Baccalauréat série philosophie, 1967.
Reçu au concours de L’ENS (rue d’Ulm), en 1969.
Agrégé d’histoire, en 1973.

Séjour de recherche à Rome, en 1973-1974, études d’histoire italienne.

Professeur d’histoire à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Douai (Nord), 1976/1978.

Assistant d’histoire contemporaine au département d’Etudes Slaves de l’Université Paris VIII (Vincennes, puis Saint-Denis), 1978-1990.

Détaché pour l’enseignement supérieur militaire au Ministère de la Défense : 1990-1998, et titulaire d’une chaire d’enseignement de géopolitique au CID (Collège Interarmées de Défense), 1992-1998.

Il commence egalement une carrière de commentateur et journaliste à partir des années 1980

– Libération, 1982-1992 (chroniqueur pour les affaires soviétiques et d’Europe de l’Est).
– Courrier International : Rédacteur en chef (1992-1993), puis Directeur Editorial, 1993-2002.

alexandre-adler-bioParallèlement, il collabore au Point (de 1994 a 1996), à L’Express (de 1997 a 1998), et au Monde (éditorialiste), de 1998 a 2002.
De 2002 à 2013, il occupe les fonctions d’éditorialiste de politique étrangère du Figaro et est membre du comité éditorial.

Alexandre Adler a également développé une activité de commentateur dans les médias audiovisuels, plusieurs télévisions publiques (dont Arte et il est l’auteur de la série historique Histoire de comprendre, consacrée au XXe siècle), et de manière permanente à France Culture (2000-2011). Il est depuis la rentrée d’août 2011, éditorialiste de politique étrangère de la radio Europe 1.

Activités publiques et associatives : Alexandre Adler a été auditeur de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale), pour la session 1984-1985. Il a également été auditeur de la première session européenne de l’IHEDN, en 1988. Il est membre fondateur de l’Institut du Bosphore, créé par le patronat turc (TUSYAD), depuis 2008, pour défendre la candidature turque à l’Union européenne, en France. Il a également enseigné à plusieurs reprises à l’Université de défense chinoise, à Pékin, dans les années 1980 et 1990. De 2009 à 2013, il assure un enseignement de géopolitique à l’Université Paris IX Dauphine et a dirigé la chaire de relations internationales de cette université.

Il a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur, en 2002, et Officier de l’Ordre du Mérite, en 2007.

Publications : Alexandre Adler est l’auteur de six livres consacrés à la géopolitique contemporaine, aux Editions Grasset : J’ai vu finir le monde ancien, (Prix du Livre politique), 2002 ; L’Odyssée Américaine, 2004 ; Rendez-vous avec l’Islam, 2007 ; Le monde est un enfant qui joue, 2008 ; Le jour où l’historie à recommencé, 2011 ; Le Califat du sang, 2015. Il est également l’auteur d’un essai sur « le communisme » (2000), dans la collection Que sais-je, des PUF, et de « Berlin, novembre 1989, la chute du mur, Editions XO, 2009. Il a publié, Le peuple-monde, Destins d’Israël, 2011, Editions Albin Michel et un essai sur la Résistance française, Quand les Français faisaient l’histoire (Grasset), 2013.

Il est marié à la philosophe et historienne Blandine Kriegel.

Alexandre Adler a assuré de nombreuses conférences en français et en anglais. Il est capable également de les assurer en italien et en allemand. Il parle enfin couramment le russe.